Archives pour la catégorie Cinéma

La pin-up n°100 : Brigitte Lahaie

« Dans le rock, tu as Led Zeppelin et dans le porn, tu as Brigitte Lahaie. » (Sébastien Thoen)

Brigitte Lahaie Fièvres NocturnesMilieu des années 70 : la France est « libérée », il y a des hommes et des femmes tout nus dans tous les films et le porno s’invite dans les salles de cinéma classiques. Si la Hollande a eu sa reine avec Sylvia Kristel et Emmanuelle, la France a fantasmé pendant près de 10 ans sur la sculpturale Brigitte Lahaie.
Avec plus de 80 films érotiques et pornographiques et une quarantaine de films dits « classiques », la notoriété de Brigitte a fait le tour du Monde et elle est une des rares actrices de cette époque à avoir réussi sa carrière post-porno.

 

Brigitte Van Meerhaegue, née le 12 Octobre 1955 à Tour­coing, comme beaucoup de jeunes de sa génération, débarque à Paris à l’âge de 18 ans. Nous sommes en 1973 et Brigitte travaille comme simple vendeuse de chaus­sures. Elle est remarquée pour son physique avan­ta­geux et commence à poser pour des maga­zines de charme. Très vite, elle enchaine avec des films pornos, à une époque consi­dé­rée aujourd’­hui comme l’âge d’or du cinéma X. Son premier film érotico-porno­gra­phique sort en 1977, Parties fines ou Je suis une belle salope de Gérard Vernier, où elle tient le haut de l’affiche. Brigitte enchaîne les films jusqu’en 1987, dont certaines grosses productions qui deviendront des films cultes de cette époque : Call Girls de luxe, La Rabatteuse, Perversion d’une jeune mariée , Parties de chasse en Sologne ou encore Les Petites Ecolières . Ces films seront souvent traduit pour une diffusion internationale.

pellicule_films_lahaie

Dès 1978, elle fait des apparitions (souvent dénudées) dans des films plus classiques, et obtient quelques petits rôles plus sérieux, notamment dans Pour la peau d’un flic aux côtés d’Alain Delon, mais sa carrière ne décolle pas.
Elle s’es­saie à la chan­son avec le titre Caresse tendresse, ainsi qu’à l’écri­ture de livres. Elle signe ainsi son auto­bio­gra­phie inti­tu­lée Moi, la scan­da­leuse.

Suite à son passage dans l’émis­sion de radio Les grosses têtes, elle décide de se lancer et anime dans les années 1990 plusieurs émis­sions sur des chaines câblées ou intervient dans des émissions sur des sujets concernant la sexualité ou l’érotisme. Depuis plus de 15 ans, elle anime une émission de radio quotidienne sur les relations amoureuses et sexuelles, d’abord sur RMC, puis sur Sud Radio.
Passion­née d’équi­ta­tion, Brigitte Lahaie a commenté à la radio les épreuves de cette disci­pline lors des J.O. de Londres en 2012.

En 2015, un collectif lance une campagne de crowdfunding qui aboutira à la sortie d’un livre, Brigitte Lahaie, Les films de culte, d’un DVD et de vinyles reprenant les musiques des films de Brigitte.

Côté vie privée, Brigitte Lahaie est mariée à Patrick depuis décembre 2002 après avoir été la compagne de l’éditeur de vidéos René Chateau dans les années 80.

 

Brigitte Lahaie gif

Brigitte Lahaie, les films de culte

normal_Avatar_logo-1443954162Soutenez le premier livre sur la filmographie intégrale de Brigitte Lahaie, une épopée dans le cinéma d’exploitation des années 70 et 80.

Mondialement connue pour sa carrière dans le cinéma pornographique, Brigitte Lahaie est sûrement une des actrices les plus cultes des années 70 et années 80. Sa filmographie reste cependant trop méconnue car en dehors du cinéma pour adulte, Brigitte a eu une carrière prolifique dans le cinéma traditionnel et notamment dans les films d’exploitation. Il était temps de remédier à ça et de remettre en lumière une des plus belles actrices de ces 40 dernières années, avec le livre Brigitte Lahaie, les films de culte.

Pour contribuer à ce projet , rendez-vous jusqu’au 13 novembre sur http://www.kisskissbankbank.com/brigitte-lahaie-les-films-de-culte

SONY DSC« Soutenez le premier livre sur la filmographie de Brigitte Lahaie, une épopée dans le cinéma d’exploitation des années 70 et 80 à travers le parcours de la plus culte des actrices françaises.
Vivez l’aventure incroyable du cinéma d’exploitation des années 70 et 80, à travers le parcours et les films de Brigitte Lahaie, la plus culte des actrices françaises. Un livre préparé depuis deux ans avec passion, regorgeant de superbes photos, d’interviews, d’anecdotes, d’infos et d’analyses, et accompagné d’un DVD bonus exclusif et d’un film inédit en DVD
. »

thumb_pochette_campagne_2a_low-1445424202Si le projet récolte suffisamment de fonds, il y aura même un vinyle des meilleurs musiques de film de Brigitte !

 

 

Et pour vous mettre l’eau à la bouche, voilà ce que ça donne quand une des plus belles poitrines du cinéma français enlève le haut :

 

A la recherche de l’ultra-sex

A la recherche de l'ultra sexAttention, ceci est un message à caractère pornographique, mais sans vrai cul dedans.
En 2015, enfin, le retour d’un film de boules au cinéma, et même pas interdit au moins de 18 ans!

 

 

 

Nicolas et Bruno, les 2 fantastiques auteurs du Message à caractère informatique (pépite de doublage de films d’entreprises des années 70-80), sont de retour et vous attendent dans les salles obscures avec un film au(x) poil(s) à voir en couple, entre amis, entre amis-couples. N’oubliez pas vos mouchoirs en papier… vous risquez de pleurer de rire!

A la recherche de l’Ultra-Sex , c’est 2500 films de cul des années 70-80 visionnés, de la plus classique scène de secrétaire au plus tordu film porno dans l’espace, en passant par Cyrano de Vergerac ; des lookes et des coupes de cheveux incomparables et des dialogues complètement décalés.

Le film est programmé à Paris TOUS les samedis soir de l’été (Juillet ET Août) à 22h au Cinéma le Luminor – Hotel de Ville (ancien Cinéma Latina – billetterie sur place – Cartes UGC Illimité et Le Pass acceptées). En attendant une tournée triomphale en France et une sortie DVD?

 

Toutes les infos et les séances sur la page Facebook officielle https://www.facebook.com/alarecherchedelultrasex

Les Minions ont le groove

hippie minion

Après Moi, moche et méchant (1 et 2), les adorables, insupportables, immanquables et impayables petites créatures jaunes ont droit à leur propre film cet été (à l’affiche depuis le 8 juillet). Et la majeure partie de l’action se déroule en… 1968!
« Gruvy baby! »

 

A la recherche du plus vilain méchant sur terre pour le servir avec dévouement, la bande des Minions traversent les âges et les océans, pour débarquer à New York en 1968. Chemises à fleurs, hippies, pattes d’éph’… les dessinateurs s’en sont donnés à cœur joie pour récréer la capitale américaine et ses habitants de l’époque.

Herb
Les 2 méchants, Scarlet Overkill et Herb sont d’ailleurs des mélanges  d’Ana Karina / Uma Thurman et Pete Townshend / Bradley Wiggins, totalement groovy dans le look et dans le verbe (à voir en V.O.!).
Quant à nos bestioles jaunes à grands yeux et langage bizarre, ils enchaînent bien sûr les gaffes dans ce nouveau monde.

A voir absolument, pour les grands (des tas de référence) et les petits (plein de gags débiles) dans les salles obscures climatisées cet été.